L’incubation des œufs
Pour démarrer l’élevage, quelques œufs suffisent. Ceux-ci sont généralement jaunes et mesurent entre 1 et 2 mm. Ils doivent être placés dans une petite boîte au fond de laquelle vous aurez placé un papier absorbant légèrement humidifié. Les œufs comme les larves seront élevés à des températures entre 20 et 25°C. Au bout de quelques jours, les œufs fécondés tourneront au gris (éclosion imminente des larves). Il faudra y placer une feuille fraîche de troène. Dès leur éclosion, les larves s’agglutineront généralement sous la feuille (les chenilles sont généralement grégaires) et commenceront à consommer la feuille de troène.

Stade L1 et L2
L’apparition de petites déjections noires et la consommation des feuilles sont des signes de la bonne maintenance de vos insectes. A ce stade, il est préférable de les maintenir dans de petits récipients.

Stade L3 à L5
A partir du stade L3, il est préférable d’offrir plus d’espace à Bombyx eri. Plus les chenilles grandiront, plus elles produiront de grandes quantités de déjections qu’il faudra retirer très régulièrement. Dès la fin du stade L5, la chenille se pare d’une couleur plus transparente, et observe une légère perte de poids (apparition de déjection liquide). A ce moment, il faudra idéalement placer les individus dans une volière dans laquelle vous pourrez élever également les papillons.

Cocon et chrysalide
A la fin du stade L5, les chenilles chercheront à s’échapper de leur bac d’élevage afin de trouver le meilleur endroit pour tisser leurs cocons. Elles pourront tisser à même les branches, dans un coin de la volière ou tout espace où elles se sentiront en sécurité. Il faudra impérativement éviter de les perturber à ce stade au risque que l’insecte ne tisse pas son cocon. Au bout de quelques jours, vous pourrez manipuler les cocons dans lesquels se trouvent la chrysalide. La chenille met un certain temps avant de se transformer en chrysalide. Vous pourrez ensuite agrandir aux ciseaux l’ouverture du cocon afin de faciliter l’émergence du papillon. Il est ensuite possible de fixer les cocons sur une plaque de polystyrène ou de les placer sur une plaque grillagée.

La reproduction
Après 20 à 30 jours, le papillon sort de son cocon et s’accroche à celui-ci le temps de déployer tranquillement ses ailes. Ensuite, il libérera un liquide, le méconium. Très rapidement le mâle cherchera à s’accoupler à une femelle. Le mâle se différencie de la femelle par les antennes. Elles sont généralement plus grandes et surtout plus plumeuses que celles des femelles. Les femelles présentent un abdomen pus gros. Pendant l’accouplement qui peut durer plus de 24 heures, il est important de ne pas déranger les individus (les papillons sont nocturnes et vivent la nuit). Très peu de temps après l’accouplement, la femelle commencera à pondre ses œufs (généralement en grappe). Le bombyx eri n’est pas une espèce avec laquelle il est possible de réaliser des diapauses contrairement au bombyx mori. Il ne faudra donc pas placer les œufs dans le réfrigérateur. Les papillons sont dépourvus de tube digestif et ne sont donc pas conçus pour se nourrir. Ils mourront quelques jours après l’accouplement.

Voilà, vous savez tout. Nous vous souhaitons un bon élevage et si vous avez remarques ou questions, n’hésitez pas a nous contacter. Nous sommes en train de mettre en place des ressources pédagogiques qui seront disponibles en ligne prochainement afin de faire découvrir la magie des papillons en classe.

Article rédigé par Albert, éleveur de papillons depuis un bon moment.

Un grand merci à Christine pour les photographies

fr_FRFrench
en_USEnglish fr_FRFrench